Volume 32, no 4, Septembre 2017Version PDF Icone

L’AMECQdote, septembre 2017

Pour bien sélectionner vos articles

Yvan Noé Girouard

On me demande régulièrement quels sont les critères de sélection à partir desquels nous sélectionnons les articles qui se retrouvent sur le site de l’AMECQ. À vrai dire, tout est relatif, ce n’est pas parce qu’un texte n’est pas sélectionné qu’il est mauvais. Le contraire est tout aussi vrai : ce n’est pas parce qu’un texte est sélectionné qu’il soit garanti qu’il est excellent.

 

Critères pour le site de l’AMECQ

Ce que nous évaluons d’abord est le caractère local ou régional d’un article (sauf, peut-être, dans le cas d’une chronique). Le texte doit aussi être signé. Il ne doit pas s’agir d’un communiqué de presse ou d’un texte émis par un organisme, encore moins d’un publireportage. Le texte doit avoir été écrit de la plume d’un collaborateur d’un journal (journaliste bénévole ou rémunéré). L’article ne doit pas être trop long. Il doit aussi avoir été écrit dans un style qui respecte les différents genres journalistiques (nouvelle, reportage, entrevue, opinion). Sur le site de l’AMECQ (ce qu’on appelait autrefois Le Québec des régions), les textes sélectionnés doivent pouvoir s’inscrire dans les catégories suivantes : actualités, vie communautaire, arts et culture, entrevue, chronique et opinion.

 

Critères pour les Prix de l’AMECQ

On me fait part également de commentaires concernant les Prix de l’AMECQ : « Comment ça se fait, me demandent certains, que notre journal n’a pas gagné de prix ? » « Ça ne vaut pas la peine de s’inscrire, affirment d’autres, on gagne jamais. » J’entends aussi des choses comme : « C’est juste les gros journaux qui gagnent. » Eh bien ! Les critères de sélection pour les Prix de l’AMECQ sont semblables à ceux que doivent respecter les textes qui sont publiés sur le site Web.

Souvent, des journaux nous font parvenir des articles qui ne tiennent pas compte des catégories ou bien ils les inscrivent tout simplement dans les mauvaises catégories. L’utilisation beaucoup trop fréquente du « je » est à proscrire. On ne doit donc pas utiliser le « je » dans les articles de faits (nouvelle, reportage et entrevue). On l’utilise avec modération dans les textes d’opinion, chronique et critique (arts et culture). Il arrive aussi que les textes ne soient pas signés, ou encore, on nous envoie tout bonnement des communiqués d’organismes.

 

Outils de formation à votre disposition

Ce n’est pas vrai que ce ne sont que les journaux à gros tirage qui remportent des Prix. Sur 60 textes en nomination dans les différentes catégories lors de la dernière remise, 20 provenaient de journaux à petit tirage (moins de 5 000 exemplaires). La qualité d’un texte journalistique n’a rien à voir avec le tirage. Je sais, vous allez me dire qu’il n’y a tout de même eu que 20 articles provenant de plus petits journaux. Eh bien ! Je vous répondrai qu’on peut toujours faire mieux. L’AMECQ s’évertue à produire des documents de formation, le dernier en lice, « L’écriture journalistique d’une nouvelle » https://amecq.ca/capsules-video/, une petite capsule de formation de quelques minutes seulement, vous en dira long. Et si pour ceux qui veulent aller plus loin, il y a le DVD de formation « L’écriture journalistique de base » https://amecq.ca/publications/outils-de-formation/, toujours sur le site de l’AMECQ, où l’on peut apprendre comment écrire des articles selon les différents genres journalistiques. Je vous invite à les consulter.

 

Défi à relever

Ce n’est pas sorcier, on applique les procédés de l’écriture journalistique comme s’il s’agissait d’une recette. Vous verrez, les résultats seront étonnants. Je ne veux donc plus entendre l’excuse suivante : « Je ne suis pas un journaliste professionnel. » Je lance plutôt le défi suivant : suivez les recettes d’écriture journalistique. Vous verrez ainsi augmenter le nombre de textes de votre journal qui seront sélectionnés, soit sur le site Web, soit aux Prix de l’AMECQ.

C’est fou comme il y a des gens qui ont une belle plume dans les journaux communautaires ! J’ai bien hâte de lire vos textes !

 

Grande nouvelle 

Ana vient de donner naissance à une merveilleuse petite fille prénommée Éva. Ana est donc en congé de maternité et sera de retour en août 2018. D’ici là, Muriel Adekambi la remplacera à titre d’adjointe aux communications. Muriel connaît bien l’Association pour y avoir déjà remplacé Ana une première fois en 2012-2013.

 

Campagne de publicité

L’AMECQ a débuté en septembre une campagne de publicité intitulée « Nous sommes les experts de l’hyperlocal » afin de promouvoir l’achat de publicité locale dans les journaux et magazines communautaires. Deux modèles de publicité, sous différents formats ont été envoyés aux membres de l’AMECQ en juin dernier. Si vous avez oublié d’insérer cette publicité dans votre édition de septembre, il n’est pas trop tard pour la faire paraître en octobre.

Manifestation nationale & chaîne humaine le 27 septembre

Rassemblement au Parc de l’Amérique française à Québec à 13h Les organismes d’action communautaire autonome de toute la province convergeront vers Québec, pour une grande manifestation suivie d’une chaîne humaine le mercredi 27 septembre. Ensemble, nous réclamerons au gouvernement québécois qu’il finance adéquatement l’action communautaire autonome, qu’il respecte l’autonomie des organismes et qu’il réinvestisse dans… Lire la suite »

Le sociofinancement, une belle alternative !

Chantal Lambert, Aux quatre coins, Ascot-Corner, juin-juillet 2017 J’ai entendu dernièrement que le sociofinancement était un souper spaghetti sur les stéroïdes… via une plateforme web! Toute une définition! Je vais tenter, dans cet article, de vous expliquer, en d’autres mots, en quoi consiste le sociofinancement, bien que je trouve cette première définition très comique. Le… Lire la suite »

Lancement réussi de Sentinelles

L’Itinéraire, le 15 juin 2017 Le 23 mai dernier avait lieu le lancement du recueil Sentinelles : 25 ans d’écriture à L’Itinéraire. Ce livre, qui contient 100 des meilleurs articles, poèmes, nouvelles et autres écrits de nos camelots depuis 1992, a été chaudement accueilli par près des 200 personnes qui ont assisté au grand événement,… Lire la suite »

L’Alliance : Une réalisation qui grandit depuis vingt-cinq ans

Marie-Josée Veilleux, L’Alliance, Preisssac, juin 2017 C’est le 3 juin dernier, au local du Journal, qu’avait lieu la fête visant à souligner la fin de la vingt-cinquième année de parution de L’Alliance de Preissac. Pour l’occasion, plusieurs personnes avaient été invitées dont les fondatrices, Estelle Gelot et Juliette Laverdière, ainsi que Céline Bérubé et Louise… Lire la suite »

De retour à la présidence

Noël-Denis Samson, Le Phare, l’autre vision, Grande-Vallée, juin 2017 Me revoilà de retour, après quelques années comme administrateur, à la barre de la présidence du journal Le Phare. Je profite de l’occasion pour remercier mon prédécesseur, Michel Lambert, qui a su, par son expertise, son expérience et la somme considérable de temps qu’il a consacré… Lire la suite »

Assemblée générale du Cantonnier

  Jean-Denis Grimard, Le Cantonnier, Disraeli Comme il l’a été prévu dans ses statuts, la corporation du journal communautaire Le Cantonnier a tenu son assemblée générale annuelle dans la soirée du 23 mai dans la salle du CERD à Disraeli. Voilà un exercice qui permet aux gestionnaires de rendre compte des activités de l’année et… Lire la suite »

Le brochage du journal

L’équipe du Reflet, Le Reflet du canton de Lingwick, juin 2017 Les vingt et une premières années du Reflet ont demandé beaucoup d’efforts de la part des bénévoles. Chaque journal était broché à la main, avec une brocheuse manuelle. Une grosse brocheuse a été achetée un peu plus tard, mais le brochage restait toujours manuel…. Lire la suite »

L’équipe du journal Ensemble pour bâtir en grande activité

Diane Gaudet-Bergeron, Ensemble pour bâtir, Évain, juin 2017 Le 24 avril dernier avait lieu, dans la salle des loisirs du Centre communautaire d’Évain, l’assemblée générale annuelle du journal de quartier. Un rapport d’activités fut présenté aux personnes présentes. Le tirage a été augmenté à 1 800 exemplaires afin de pouvoir distribuer des exemplaires du journal… Lire la suite »

Nouveau membre du CA à La Vie d’ici

Marlène Tremblay, La Vie d’ici, Shipshaw, mai 2017 Depuis quelques mois, le journal La Vie d’Ici publie des articles d’opinion rédigés par Michael-Henri Lambert. Au nom de La Vie d’Ici, j’ai le plaisir de vous informer que Michael a accepté de faire partie du conseil d’administration de notre journal. Originaire de Sherbrooke, Michael a fait… Lire la suite »

Historique de L’Itinéraire : Écrire pour exister

Simon Posnic, L’Itinéraire, Montréal, le 1er mai 2017 Au printemps 1992, avant qu’il devienne un journal de rue vendu par des camelots, était publiée la première édition gratuite de L’Itinéraire. Pour célébrer ce 25e anniversaire, un recueil recensant 100 des meilleurs textes de nos participants sera distribué à partir du 24 mai prochain. Retour sur l’histoire… Lire la suite »

L’AMECQ, garante d’une information locale et régionale de qualité

François Beaudreau Le milieu de l’information dans lequel nous évoluons est en transformation. Depuis l’annonce de la mise en vente des hebdomadaires par le plus important imprimeur du Québec, jusqu’au virage numérique soutenu par différents paliers de gouvernement, notre Association a été appelée à jouer un rôle déterminant. L’AMECQ demeure une force vive pour la… Lire la suite »