(Alexandre D’Astous)-Un nouveau résident de Sainte-Rita, l’auteur-compositeur et interprète, Sam Lepage, lance un nouvel album de musique de rue.Sam Lepage a publié son premier «

Un résident de Sainte-Rita lance un album

Alexandre d’Astous, L’Horizon, Basques, Août 2022

 

Sam Lepage a publié son premier « single » sur Spotify, il y a quelques semaines, afin de préparer la sortie d’un premier EP qui a eu lieu le 17 juillet à Montréal lors d’un petit concert. « Ça s’est passé dans une communauté de musiciens, de gens qui « jam » avec deux amis musiciens”, dit-il.

L’artiste est originaire de la Rive-Nord de Montréal (Saint-Eustache). « J’ai beaucoup voyagé dans le passé. J’étais musicien de rue pendant plusieurs années dans des villes en Europe, en Colombie-Britannique ou en Californie. C’est comme ça que j’ai appris à faire de la musique et à écrire des chansons, à composer et à rencontrer du monde », raconte celui qui est arrivé dans les Basques en novembre 2021 avec sa petite famille.

« L’été dernier (2021), nous étions en processus d’achat de maison. C’est beaucoup plus difficile d’accéder à la propriété dans la région de Montréal. Nous avons cherché dans les Laurentides, dans Lanaudière, en Mauricie et au Centre-du-Québec et nous n’avons rien trouvé. Nous sommes venus à La Pocatière pour rendre visite à un ami et acheter un de ses chiens. Nous nous sommes rendu compte que les maisons étaient plus accessibles dans le Bas-Saint-Laurent. Nous avons trouvé une jolie maison qu’on a achetée à Sainte-Rita. Le Bas-Saint-Laurent c’est vraiment beau. Nous avons eu un gros coup de cœur ».

Une expérience

L’album de Sam raconte son expérience de musicien de rue une peu partout à travers le monde. « Ce sont des chansons que j’ai composées sur le moment quand je jouais de la musique dans la rue. Je ne suis pas un gars conventionnel. Je ne fais pas de la musique qui passerait à la radio. C’est de la musique inspirée par Tom York, Bjork. Des gens qui sont un peu en dehors du cadre. C’est ce que je cherche à faire. Je vais m’exprimer librement. Je cherche à faire vivre une expérience », indique l’artiste à propos de con premier album solo.

L’artiste découvre Trois-Pistoles

Sam découvre tranquillement la communauté de Trois-Pistoles. « Je me rends compte de toutes les portes qui sont ouvertes pour la culture actuellement. Au départ, on voulait avoir un peu endroit tranquille pour faire du jardinage, mais là je sens l’appel de la culture. J’ai des envies de performer dans des concerts et de rencontrer du monde. Je vais avoir d’autres concerts à Montréal avec ma formation qui est là-bas, mais j’aimerais beaucoup faire des spectacles dans la région », précise celui qui a notamment contacté l’œil de la tempête et qui prépare quelque chose avec la Maison du notaire.

La Forge à Bérubé et le Caveau sont aussi dans l’œil de l’artiste pour y présenter des spectacles. « Il y a aussi l’ancienne église de Rivière-Trois-Pistoles où l’acoustique est vraiment bonne. Mon objectif avec ma musique est de réunir la communauté et collectivement de vivre une expérience et émotionnelle », mentionne l’artiste.

Photo : Sam Lepage (Photo courtoisie)